Aucun événement à cette date.

Partager ce site

N2M - Tournoi de préparation à Varsovie

Rédigé le Mardi 15 Septembre 2015 à 14:48 | Lu 1722 fois


Invité français de la première édition de la "city volley cup" organisée par le club de Varsovie, le club du Saint Cloud Paris Stade Français a décidé d'y envoyer son équipe de nationale 2 masculine. C'est donc, fort du soutient de nos dirigeants et accompagné par le secrétaire général du club, Stéphane Biemel, que l'équipe du néo entraîneur clodoaldien, Pascal Briffaud, se rend sur les terres polonaises où le volley est religion et le ballon MOLTEN vert, rouge et blanc, un objet de culte.


Nous nous donnons rendez-vous a l’aeroport de Beauvais pour le depart, direction la Pologne avec un match d'ouverture contre le club hôte à 17h. Les esprits sont calmes, l'ambiance est telle qu'il en a toujours été au sein de cette équipe, c'est à dire aux rires et aux calembours, les nouveaux venus sont intégrés de la plus belle des manières par ce premier déplacement.
 
Accueilli à Varsovie par l'organisation et transporté à l'hôtel avec nos homologues londoniens, la ville est belle, et STUPEUR, des panneaux publicitaires géants avec des volleyeurs dessus. Quelle surprise pour nous, français, non habitué à un tel spectacle de voir des joueurs de notre sport portés si haut dans le ciel polonais. On comprend alors mieux le stade de 62 000 places construits pour les derniers championnats du monde, on comprend mieux le nombre de spectateurs présents pour chaque représentation de leur équipe nationale, on commence donc à comprendre ce qui nous attend malgré que nous ne soyons présent que pour un tournoi de préparation. La restauration se passe dans le bar du complexe qui accueille le tournoi, plus qu'un bar, c'est un musée du volley-ball, des maillots des meilleurs joueurs du monde sont accrochés au plafond, des photos sur les murs, des médailles, des mannequins avec les équipements des stars polonaises jusqu'au sac de sport de l'équipe nationale au jeux olympiques de 1986 et l'on remarque 3 maillots de l'équipe de France féminine.
 
Il est 15h30, il est temps de prendre possession des vestiaires, l’heure est a la préparation. Les premiers mots du coach à son équipe, les mots du secrétaires à ses licenciés, les mots du capitaine Thomas Karbownik à ses partenaires. Nous y sommes, à nous de continuer le travail, à nous de nous lancer dans le bain.
Les gabarits polonais sont impressionnants et les balles frappes fort au sol lors de la chauffe, mais rien ne décourage les franciliens qui remportent facilement le premier set mais qui perdront finalement le match au tie break (25/15 16/25 25/23 18/25 10/15) et ce devant une centaine de personnes présentes dont le cop des supporters varsoviens qui ont enchaîné les chants tout au long de la rencontre.
Le tournoi est lancé, les allemands du Netzhoppers KW Bestensee affrontent les anglais du IBB Polonia Londres et gagnent eux aussi au tie break pendant que nous nous étirons et allons nous restaurer. Un petit tour en ville pour visiter, un verre échanger en centre ville et les esprits sont déjà tournés vers le match du lendemain 14h contre les allemands qui ont fini 6è de la dernière Bundesliga mais privé pour l'occasion de 4 internationaux.
 
Le petit déjeuner est pris à l'hôtel, la collation sur la route du gymnase, et l'échauffement se passe sur des visages fermés mais concentrés, le coach Briffaud avait prévenu "nous sommes là pour travailler, montrons ce que nous savons faire, soyons confiants de nos qualités et avançons." Ses paroles n'ont pas été veines. Les débuts de set sont tous difficiles, les allemands mènent presque à chaque fois de 5 à 8 points avec un excellent passeur à la baguette et un libéro impressionnant, mais au final, la victoire revient dans notre besace. Une belle victoire arrachée au bout d'un nouveau tie break, mais cette fois qui a tourné en notre faveur après que les deux équipes aient eu des balles de match à leur disposition (18/25 30/28 25/21 16/25 19/17).
On est dans le tournoi, après la victoire des polonais sur les anglais, nous finissons cette deuxième journée de compétition à la deuxième place du classement. Fini plus tôt que la veille nous nous rendons encore une fois en centre ville visiter et profiter de ce jour. La maison de la culture du haut de ses 188m nous donne un panorama exceptionnel sur Varsovie et une vue imprenable sur le stade de 62.000 places. Puis une balade en centre ville où nous avons même croisé une boutique réservé à la vente .... d'article de volley, puis un repas au restaurant ensemble dans la vieille ville, au milieu de la place. Les serveurs sont en tablier blanc et les serveuses en costume traditionnel, nous sommes bien dans le bain. Les rires sont bien hauts et les esprits content du travail accompli. Après avoir essayé la bière locale vendu en petit contenant de 1L, nous pouvons nous coucher pour préparer la rencontre à 9h face aux anglais.
 
Réveil difficile mais motivation entière pour ce match. Nous savons que nous n'avons le temps que de disputer 3 sets si l'on veut avoir notre avion. Chaque point est chèrement vendu, le match est serré, les conditions de travail et d'observation pour notre entraîneur sont parfaites. On perd le premier set 29/31. Le second est de même physionomie, nous le laissons partir 23/25. Il n'en reste plus qu'un, un sursaut d'orgueil français, on a pris des sets à toutes les équipe, pas possible de ne pas en gagner au moins un aujourd'hui. Réussite et gain du défit physique, nous nous imposons dans le 3e set 25/18. Malheureusement nous ne pouvons aller au bout, tout le monde savait que nous étions abonnés au tie break, nous sommes donc déclaré perdant 3/1 et finissons la compétition 3é derrière les polonais qui n'ont plus laisser de sets après nous et les anglais qui nous ravissent la seconde place, mais devant les allemands.
 
Commence la dernière course du week end, direction l'aéroport situé à 1h15 de route du gymnase. Une fois cette dernière épreuve passée, nous rentrons chez nous, la tête haute, les objectifs de la saison définis et content du déroulement de la compétition.
L'accueil a été plus que chaleureux dans un contexte où nous avons été totalement pris en charge par l'organisation. Les bénévoles présents ont eu le sourire aux lèvres en nous voyant tous les jours, la gentillesse de nos hôtes n'est plus à prouver, les souvenirs ne sont que positifs voire inoubliables pour nous volleyeurs amateurs.
 
L'ensemble des membres de l'équipe souhaitait adresser ses remerciements les plus sincères à toutes les personnes qui ont participé à la réussite de la préparation de cette manifestation sportive. Aux dirigeants, aux entraîneurs, aux bénévoles, aux membres du bureau, à tous ceux qui ont soutenu et porté le projet, nous leur disons MERCI du fond du coeur, le volley ball en Pologne, ce n'est pas le même sport.
 
 





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Mai 2016 - 15:46 Accession Régionale Filles Groupe Paris